Pieds à coulisse

Pieds à coulisse

Le pied à coulisse est un outil très utile pour mesurer le diamètre d’un alésage ou les cotes d’une pièce. Composé d’une règle et d’un bec coulissant, il peut maintenir la pièce ou l’alésage en place pendant que vous prenez ses mesures. Il peut aussi pour mesurer la hauteur d’une pièce grâce à sa jauge de profondeur. Certains modèles possèdent d...

Le pied à coulisse est un outil très utile pour mesurer le diamètre d’un alésage ou les cotes d’une pièce. Composé d’une règle et d’un bec coulissant, il peut maintenir la pièce ou l’alésage en place pendant que vous prenez ses mesures. Il peut aussi pour mesurer la hauteur d’une pièce grâce à sa jauge de profondeur. Certains modèles possèdent deux paires becs : une paire avec becs arrondis (en opposition) pour les mesures intérieures et une paire avec becs droits pour les mesures extérieures. Disponible en version manuelle (avec réglet coulissant) ou en version digitale.

Voir la catégorie
Il y a 72 produits.
par page
Résultats 1 - 32 sur 72.
Résultats 1 - 32 sur 72.

Qu’est-ce qu’un pied à coulisse ? A quoi sert-il ?

Le pied à coulisse, aussi appelé « calibre à coulisse », est un instrument de mesure doté d’une paire de becs, d’une règle et éventuellement une jauge de profondeur. Il sert à mesurer les cotes d’une pièce ou bien le diamètre d’un alésage. Cela est possible grâce à l’un des becs qui est coulissant : ainsi, on peut y caler la pièce à mesurer ou bien écarter suffisamment les deux becs pour atteindre les deux extrémités de l’alésage. Le bec coulisse le long de la règle, ce qui permet d’obtenir une mesure exacte. Cette partie coulissante est graduée et se nomme « vernier » en hommage à l’inventeur de ce système de mesure : Pierre Vernier. La jauge de profondeur installée à l’extrémité de la règle (à l’opposé des becs) permet de mesurer la hauteur d’une pièce.

Quel pied à coulisse choisir ? - Les différents modèles de pieds à coulisse

Il existe trois modèles de pieds à coulisse différents :

  • le pied à coulisse à vernier : il peut posséder une ou deux paires de becs, la deuxième paire facilite la mesure des dimensions intérieures ;
  • le pied à coulisse à écran : il possède un écran à aiguilles au lieu d’un vernier, ce qui facilite la lecture de la mesure ;
  • le pied à coulisse digital avec écran numérique : l’écran numérique affiche la lecture de la mesure de manière précise, il possède plusieurs options pratiques comme la remise à zéro ou le changement d’unité.

Il faut également faire attention à la précision de votre pied à coulisse : sur 4mepro, vous trouverez des pieds à coulisse d’une précision de 1/50, 1/100, etc.

Comment lire un pied à coulisse ?

Cela dépend du modèle choisi. Pour un pied à coulisse numérique, il suffit de lire ce qui est affiché sur l’écran. Pour un pied à coulisse analogique (sans écran), il faut réfléchir un peu plus. En effet, la lecture se fait grâce aux deux parties graduées : la règle et le vernier.

Pour mesurer les dimensions extérieures d’une pièce, il faut faire coulisser le bec avec le vernier jusqu’à ce que la pièce soit prisonnière des deux becs. Ensuite, on regarde où se situe le 0 du vernier par rapport à la règle : c’est la mesure en millimètre. Puis, il faut repérer où la graduation du vernier tombe pile en face de la graduation de la règle : c’est la mesure en 10ème de millimètre. Par exemple, on mesure une pièce où le 0 du vernier se situe entre 10 et 11 mm (sur la règle on retrouve le 0 juste après le 1 (pour 1 cm)). Et on situe la graduation alignée sur 4. Par conséquent, la mesure des cotes extérieures de la pièce est 10,4 mm (ou 1,04 cm).

Pour mesurer les dimensions intérieures d’une pièce ou un alésage, il faut procéder avec la même méthode sans oublier d’ajouter 10 mm au calcul car les mâchoires se trouvent à l’intérieur, ce qui réduit la surface de mesure. Cette méthode ne s’applique pas pour les pieds à coulisse à deux paires de becs car l’une des paires est spécialement conçue pour ce type de mesure.